Le Chat du Rabbin - Tome 1 - La Bar-Mitsva
EAN13
9782205161564
Éditeur
Dargaud
Date de publication
Collection
Le Chat du Rabbin
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Chat du Rabbin - Tome 1 - La Bar-Mitsva

Dargaud

Le Chat du Rabbin

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782205161564
    • Fichier EPUB à mise en page fixe, avec Marquage en filigrane
    9.99

  • Aide EAN13 : 9782205186154
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    9.99
Au début, le chat du rabbin ne parle pas. Il est simplement libre comme un
chat et ronronne dans les bras de la fille du rabbin, Zlabya, sa maîtresse
adorée. Mais dans la maison du rabbin, il y a ce perroquet qui jacasse sans
arrêt, et le chat le bouffe. Maintenant, il peut parler, et il commence par
mentir : le perroquet est allé faire une course, dit-il, la gueule pleine de
plumes. Mentir, c'est mal. Le rabbin décide donc de remettre le chat dans le
droit chemin et d'en faire un bon Juif. Moyennant quoi, le chat exige de faire
sa bar-mitsva. S'ensuivent des discussions très pointues avec le rabbin du
rabbin, qui en conclut qu'on devrait noyer le chat. Malgré le plaisir qu'il
prend à ergoter et chipoter à n'en plus finir, le chat a de la peine depuis
qu'il a la parole. Il a acquis un pouvoir dont il se passerait bien. Et
finalement, il retourne vers le bonheur et les bras de sa maîtresse, à
condition de se conduire comme un vrai chat et de ne plus jamais parler. Il
est d'accord : "Ça vaut le coup de fermer sa gueule pour être heureux." Il a
seulement beaucoup de mal à fermer sa gueule en écoutant pérorer les disciples
du rabbin, qu'il n'aime pas du tout, surtout celui qui veut épouser sa
maîtresse... Sfar, qui est né lui-même dans une famille juive, met en scène
une communauté juive du début du XXe siècle, à Alger. Dans un décor luxuriant
de tissus, carrelages et tapis orientaux, il plante un héros qui semble sorti
d'une poubelle : un chat écorché, anguleux, l'air d'avoir avalé un sac de
clous — hilarant. Têtu comme une bourrique et pas toujours avenant (bien que
capable de tendresses renversantes), il a aussi avalé ce qui se fait de mieux
en matière de raisonnement vicelard, thèse, antithèse, etc. Le résultat est
une sorte de conte initiatique d'une grande beauté, où l'on apprend bien des
choses sur l'usage de la parole, de la vérité et du mensonge. Une merveille de
subtilité, d'émotion et d'ironie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.