Pour l’honneur de tous les miens
EAN13
9782384360475
Éditeur
Faubourg-Marigny
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pour l’honneur de tous les miens

Faubourg-Marigny

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782384360475
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation

    Mise en Forme

    • Usage du contraste

    Fonctionnalités

    • Aucune option d'accessibilité au système désactivée (exception)
    • Navigation dans la table des matières
    • Balisage de la langue fourni

    Normes et Réglementations

    • Aucune information
    5.99
Philadelphie, 1906.

Alma Mitchell est brutalement rappelée à son enfance par un article de journal
: un agent fédéral a été assassiné et le suspect est un ami d’enfance de la
jeune femme, Harry Muskrat. Harry – ou Asku, ainsi qu’Alma l’a toujours appelé
– était l’élève le plus prometteur de l’école dirigée par le père d’Alma, la
Stover School, créée à la suite des guerres indiennes, et qui avait pour
vocation d’aider à l’assimilation des enfants indiens des réserves voisins («
d’apprivoiser les sauvages », en somme). Alma y était la seule élève blanche.

Mais sans aucune bienveillance, les enfants étaient privés de toutes leurs
racines : leur langue, leurs us et coutumes, et même leur nom, laissant ainsi
leur héritage sur le bord de la route.

Le brillant et courageux petit garçon qu’Alma avait bien connu ne peut pas
avoir tué quelqu’un de sang-froid. Mais elle reconnaît difficilement celui
qu’Asku est devenu, un homme froid et aigri d’être un paria dans un monde
blanc et un fantôme dans le sien. Le mari d’Alma, Stewart, est avocat. À la
demande de sa femme, il accepte de défendre Asku. Mais pour ce faire, Alma va
devoir replonger dans de douloureux secrets. Des secrets qu’elle avait cachés
à tout le monde, notamment à Stewart...

"Une histoire déchirante sur l'héritage destructeur de l'assimilation forcée
des enfants autochtones américains. Les lecteurs de fiction historique
trouveront beaucoup à réfléchir ici." - Library Journal
S'identifier pour envoyer des commentaires.