Pas de plastique dans nos assiettes, Des perturbateurs endocriniens à la cantine
EAN13
9782493229908
Éditeur
Éditions du détour
Date de publication
Collection
Couverture web
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pas de plastique dans nos assiettes

Des perturbateurs endocriniens à la cantine

Éditions du détour

Couverture web

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782493229892
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    11.99

  • Aide EAN13 : 9782493229908
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    11.99
« Cocktail toxique », « bombe à retardement  ». Les scientifiques dénoncent le
danger des perturbateurs endocriniens contenus dans les pesticides et les
plastiques. Pourtant ils sont aujourd’hui massivement employés dans les
cantines de nos écoles. Normes sanitaires et réduction des coûts ont poussé à
une préparation des plats standardisée, avec un usage intensif de contenants
jetables : sacs de cuisson en plastique, barquettes en plastique jetable et
vaisselle plastique sont devenus la règle. Avons-nous conscience que nos
enfants, dans les cantines, sont exposés cinq fois par semaine pendant des
années à des substances potentiellement toxiques ? À quoi bon manger bio si, à
l’âge où ils sont les plus vulnérables, on cuit et ils consomment leurs
aliments dans du plastique ? Des parents d’élèves mènent l’enquête et nous
expliquent les risques sanitaires et les mesures concrètes à prendre pour
protéger nos enfants, dans les cantines de nos crèches, écoles, collèges et
lycées. Cette approche globale inclue une réflexion écologique (sortir du tout
jetable), sociale (améliorer la santé environnementale au travail), et
nutritionnelle (lutter contre la malbouffe). Ce livre est aussi l’histoire
d’une lutte qui commence à peine, pour que le principe de précaution
s’applique partout, et surtout là où il prend tout son sens : la protection de
la santé de nos enfants.
S'identifier pour envoyer des commentaires.